Cocanha

Chants polyphoniques à danser

Trois voix, ancrées, timbrées, touchantes, aux percussions sonnantes et trébuchantes. Avec Toulouse comme point de rencontre, le trio chante haut et fort cette langue occitane du quotidien, véritable terrain de jeu vocal.

Mains et pieds claquent les rythmes de la danse. Les tambourins à cordes pyrénéens installent le bourdon percussif, brut et enveloppant, apportant au chant une pulsation vitale.

Cocanha

Comment le « pouvoir-du-dedans », la puissance vitale en chacun de nous peut-elle (re)prendre du poil de la bête, dans les rues, les zones humides ou les périphéries ?
Peut-être, per començar, en jouant, chantant, dansant, en émettant des vibrations qui nous relient.

Forte de son ancrage, Cocanha chante une musique indigène dans la continuité de la création populaire. Elles font le pari d’explorer les variantes dialectales occitanes, poétiques et savoureuses.

Nourries par la transmission orale et des années de pratique, elles arrangent les mélodies et changent les paroles à leur guise, façonnant un répertoire qui leur ressemble.

"Dempuèi Auriac", extrait de l'album "i ÈS ?" (2017)

"La Valsa d’Emiliana", extrait de l'album "i ÈS ?" (2017)

À voir sur Hestiv'Òc des Gaves !

Vendredi 9 août - Espace Jéliote